Présidentielle en Côte d’Ivoire : les bureaux de vote s’ouvrent malgré les tensions

Plus de sept millions d’ivoiriens sont attendus aux urnes ce samedi 31 octobre pour départager quatre candidats en lice pour une présidentielle décriée et contestée par l’opposition notamment Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan, les deux candidats de l’opposition, qui tiennent à empêcher la bonne tenue du scrutin. 

Le président ivoirien Alassane Ouattara marche résolument vers son 3e mandat qu’il compte remporter dès la fermeture des bureaux de vote ce samedi.

Pendant toute la période électorale, le président ivoirien dont la candidature est contestée par l’opposition et une bonne partie des ivoiriens  ratissé large en promettant son coup KO malgré la résistance de l’opposition. A Abidjan, les deux candidats opposés au président ivoirien en l’occurrence Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan ont appelé à la désobéissance civile et au boycott actif du processus électoral. 

Ce samedi, cet appel est largement suivi dans plusieurs villes de la Côte d’Ivoire réputée proche du pouvoir. L’ambiance électorale n’est pas assez festive depuis l’ouverture des bureaux de vote ce samedi à 08 heures.  Ce matin, ce boycott peut donc se faire sentir dans les villes réputées proches de l’opposition notamment à Gagnoa, la ville natale de Laurent Gbagbo et même à Yopougon à Abidjan qui reste le fief de l’ancien président ivoirien actuellement en liberté conditionnelle devant la Cour pénale internationale.

Même constat à Bongouanou dans la région de Moronou chez Pascal Affi NGuessan l’ancien premier ministre de Laurent Gbagbo et même à Daoukro le fief de l’ancien président ivoirien Henri Konan Bédié. Plusieurs bureaux de vote sont restés fermés dans l’Ifou d’Henri Konan Bédié jusqu’à presque 11 heures ce samedi.  

C’est uniquement dans les fiefs du RHDP le parti au pouvoir que timidement des électeurs sortent depuis l’ouverture des bureaux de vote à 8 heures. Le président ivoirien Alassane doit voter à 11 heures à Cocody. Abidjan, des incidents ont été constatés par nos correspondants sur le terrain. Dans les quartiers de Riviera M’Badon, Aboboté, des manifestants ont d’ores et déjà tenté d’ériger des barricades contre la tenue du scrutin avant d’être dispersés par les forces de l’ordre 

Commentaires

Comment Form is loading comments...