Présidentielle en Côte d’Ivoire : L’opposition exulte après le « boycott massif » du scrutin

En Côte d’Ivoire, plusieurs centres de votes n’ont pas pu ouvrir ce 31 octobre pour l’élection du nouveau président de la république. Deux des quatre candidats en lice, notamment Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan, ont appelé à un boycott du scrutin après qu’Alassane Ouattara le président ivoirien a maintenu sa candidature pour un 3e mandat. 

Il n’y a pas eu d’élection aujourd’hui en Côte d’Ivoire, a déclaré l’opposant Pascal Affi N’Guessan à quelques heures de la fermeture officielle des bureaux de vote. Ce samedi, peu de centres ont été accessibles aux ivoiriens qui étaient appelés à élire leur nouveau chef d’Etat selon la constitution ivoirienne. Dans plusieurs villes proches de l’opposition, l’ambiance était au calme. Jusqu’à la fin de la journée, certains électeurs n’ont pas fait le déplacement vers les bureaux de vote malgré l’insistance d’Alassane Ouattara qui, après avoir voté à Cocody, a demandé aux ivoiriens de ne pas suivre l’opposition dans sa démarche d’empêcher la tenue du scrutin. 

Des incidents ont été par ailleurs signalés à Daoukro, Bangouanou, fiefs d’Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan lorsque des jeunes ont érigé des barricades pour empêcher l’acheminement des matériels de vote. 

Une grande satisfaction pour l’opposition qui par la voix de l’ancien premier ministre ivoirien a déclaré que les électeurs dans leur très grande majorité ont boudé ce coup d’Etat institutionnel et constitutionnel.

Aucun chiffre officiel n’est pour l’heure communiqué sur le taux de participation pour apporter des démentis aux différentes annonces de l’opposition ivoirienne.

Commentaires

Comment Form is loading comments...