Mauritanie: Justice pour les soldats tués en 1990

Google Photo

La coordination des organisations des réfugiés mauritaniens refuse d’oublier la mort des 28 soldats noirs mauritaniens tués la veille de la fête de l’indépendance de 1990.

Les faits ont eu lieu dans la nuit du 27 au 28 novembre 1990, 28 soldats mauritaniens tous des noirs avaient été pendus, un à un, au même endroit. 31 ans après, le dossier n’a pas évolué et les revendications restent les mêmes. La coordination des organisations des réfugiés mauritaniens, les veuves et orphelins appellent à l’identification et à l’arrestation des auteurs des crimes commis.

Ils ont organisé un sit-in devant leur ambassade au Sénégal dimanche. La coordination des organisations des réfugiés mauritaniens est soutenue par des organisations des droits de l'homme parmi elles, le Comité de solidarité avec les victimes des violations des droits de l’homme en Mauritanie.

Google photo

Commentaires

Comment Form is loading comments...