Burkina: Pour Ousséni Compaoré, l'assassinat de Sankara a été préparé

Google Photo

Dans le cadre du procès Thomas Sankara, l’ex-ministre de la sécurité, Ousseni Compaoré était à la barre hier mercredi. Entendu comme témoin, il a laissé entendre que les évènements du 15 octobre 1987 ont été préparés aussi bien au niveau national qu’à l’extérieur du pays. Commandant de la gendarmerie nationale au moment des faits, Ousseni Compaoré explique que ses services de renseignements ont intercepté des informations sur un complot qui impliquait la Côte D’Ivoire.

Google photo

Commentaires

Comment Form is loading comments...