Burkina: A l'inhumation des victimes d'Inata, les cœurs meurtris de leurs parents parlent

Google Photo

Le deuil et la colère amis aussi des questionnements et de l’amertume à l’enterrement de 37 des 49 gendarmes tués dans l’attaque d’Inata.

Ils ont été inhumés hier au cimetière municipal de Ouagadougou devant une foule de parents et d’anonymes. Les parents des victimes étaient surtout remontés contre les autorités du pays, accusés d’avoir échoué face au terrorisme.

Google photo

Commentaires

Comment Form is loading comments...