Présidentielle en Guinée : La société civile fait le point du scrutin à la mi-journée

Des candidats à la présidentielle de ce 18 octobre en Guinée ont dénoncé des anomalies qu’ils ont constaté où que leurs délégués ont remontés en fin de journée électorale. 

Ousmane Kaba considéré comme le 3e homme de cette élection dit avoir noté des déplacements de bureaux de vote ou d’électeurs à Kankan où il a voté ce dimanche.

Outre cette région considérée comme le fief du président candidat Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo a dénoncé de son côté des tricheries en pleine journée électorale pour permettre à Alpha Condé de rester encore au pouvoir comme il le désire. 

Makalé Camara, l’une des femmes en lice pour cette élection n’a pas retrouvé sa carte d’électeur pour prendre part au vote de ce dimanche. Comme elle, quelque 14 mille guinéens de Boké n’ont pas pu retrouver leurs cartes d’électeurs ce dimanche à l’ouverture des bureaux de vote ce dimanche. 

Nous faisons le point de la mi-journée électorale avec Abdoul Sako de la société civile guinéenne. Il répond aux questions de Rudolph Karl 

Commentaires

Comment Form is loading comments...