Burkina: Au procès de Sankara, le témoin Gabriel Tamini a manqué de justesse la prison

Google photo

Au procès de l’assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons, le témoin Gabriel Tamini a manqué de justesse l’emprisonnement. Gabriel Tamini, journaliste aujourd’hui à la retraite, est celui qui avait lu à la Radio Nationale le 16 octobre 1987 soit au lendemain du coup d’état qui a conduit à la mort de Thomas Sankara. Il est accusé d’avoir menti lors de son audition. La demande avait donc été formulée pour qu’il soit mis aux arrêts pour  faux témoignage. 

Google photo

Commentaires

Comment Form is loading comments...