Burkina: Mousbila Sankara et Fidèle Toé, deux témoins qui se contredisent

Google Photo

« Gilbert Diendéré n’a pas commandité l’assassinat de Thomas Sankara mais il l’a fait » a soutenu Mousbila Sankara. Pour ce témoin alors ambassadeur du Burkina en Libye au moment des faits : « Diendéré était informé du complot mais n’a rien fait pour l’en empêcher ».

Fidèle Toé, ministre du travail sous la révolution, un autre témoin à la cour évoque les tensions latentes entre Compaoré, Sankara et les autres leaders de la révolution burkinabè mais qui avaient réglées avant le coup d’Etat de 1987. De ce fait, il n'y a jamais eu de complot contre Sankara. 

Google photo

Commentaires

Comment Form is loading comments...