Nigéria : La présidence répond sèchement aux accusations d’Olusegun Obasenjo

  • 14/09/2020 (Copyright afrique.le360.ma)

    img

    L’ancien président du Nigéria a accusé, le jeudi 10 septembre, le gouvernement fédéral à Abuja de conduire progressivement le Nigéria vers la faillite et de faire du pays un lieu potentiellement dangereux. La déclaration d’Olusegun Obasanjo a provoqué la colère du pouvoir nigérian

    Dans sa réaction, la présidence nigériane par la voix de son porte-parole a déclaré que Olusegun Obasanjo tente de diviser la nation tandis que le président Muhammadu Buhari continue de promouvoir l'édification de la nation et l'unité du Nigéria.
    Garba Shehu qui a rejeté les allégations de mauvaise gestion du Nigéria par le président Buhari, a décrit l’ancien président nigérian comme un diviseur en chef.
    Les autorités nigérianes exhortent l’ancien président nigérian entre 1999 et 2007 à s'impliquer dans la résolution des problèmes au lieu de contribuer à la prolifération d'une atmosphère empoisonnée de nationalisme ethnique et religieux.
    Cette sortie du porte-parole de la présidence nigériane est aussi l’occasion de rappeler les actions du président Buhari à la tête du Nigéria depuis son premier mandat. Le président Buhari a dirigé une administration axée sur les infrastructures et le développement, a clamé, Garba Shehu qui ajoute le gouvernement fédéral du Nigéria est parvenu à libéraliser le climat d’investissement et l’accès au marché en réalisant des réformes qui ont placé le pays parmi les économies les plus réformatrices du monde.
    Frédéric Sohoundé

    Mots clés :Nigéria Muhamadu Buhari Olusegun Obasanjo Gouvernance Accusation Réaction Sécurité Economie