Côte d’Ivoire : Le gouvernement se dit favorable à la réforme de la commission électorale

  • 29/07/2020 (Copyright dw.com)

    img

    Les autorités ivoiriennes ont donné leur accord ce mardi 28 juillet 2020 pour de nouvelles élections au sein de la commission électorale comme l’exige la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples saisie par les principaux partis d’opposition du pays.

    Le ministre ivoirien de la défense Hamed Bakayoko a confirmé devant le corps diplomatique de Côte d’Ivoire ce mardi la révision de la composition de la Commission Electorale Indépendante (CEI) suite à l’arrêt de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP).
    Le 23 juillet dernier, l’opposition avait encore haussé le ton pour exiger une réforme de la commission électorale dont elle conteste l’impartialité.
    Dans un communiqué conjoint, les principaux partis d’opposition en Côte d’Ivoire notamment le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire et le Front Populaire Ivoirien ont demandé au gouvernement ivoirien la reprise de la réforme de la CEI dont la crédibilité est jugée cruciale en vue de la présidentielle d’octobre 2020.
    En réponse ce mardi, le ministre d’Etat Hamed Bakayoko a expliqué que la CEI fait diligence pour que le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) donne ses représentants au niveau local. Ce qui permettra la reprise des élections au niveau local.
    Correspondance de Jean Mélaine Bitty