Sénégal : Macky Sall veut affronter autrement le coronavirus

  • 30/06/2020 (Copyright aps.sn)

    img

    Le président sénégalais a annoncé pour ce mardi 30 juin à 23 heures la levée de l’état d’urgence et du couvre-feu instaurés depuis la mi-mars pour faire face à la propagation du coronavirus. Macky Sall a également annoncé la reprise dès le 15 juillet des vols internationaux alors que les chiffres de contamination du coronavirus progressent dans le pays.

    Le président sénégalais a réitéré ce lundi 29 juin 2020 son appel à apprendre « à apprendre à vivre » avec la pandémie de coronavirus. Dans sa nouvelle adresse à la nation, Macky Sall a affirmé que son gouvernement ne va pas laisser le covid-19 prendre le contrôle de « la vie et la santé » de l’économie nationale. Dans le pays où les chiffres de contamination s’élèvent à plus de 6000 cas, le couvre-feu instauré pour faire face à la propagation du coronavirus est désormais levé. Cette mesure, instaurée la mi-mars, avait été déjà réadaptée plus d’une fois à mesure que les cas de contamination liés au coronavirus augmentaient.
    Lors de son discours réalisé par visioconférence à cause de la quarantaine observée depuis la semaine dernière, Macky Sall a insisté sur la nécessité de « reprendre toutes nos activités productives pour remettre notre économie pleinement en marche ». De la même manière que nous ne pouvons pas laisser au virus nos vies et notre santé, martèle le chef de l’Etat sénégalais, nous ne pouvons non plus lui laisser la vie et la santé de notre économie. Pour autant, le président sénégalais ne veut pas abdiquer face à la propagation du coronavirus. « Le péril est là et la lutte continue », d’après Macky Sall qui appelle les sénégalais au respect des gestes barrières contre le covid-19.
    Le Sénégal a aussi annoncé la reprise dès le 15 juillet des vols internationaux. Toutes les frontières vont donc rouvrir mais les passagers seront soumis à un protocole sanitaire dont le président n’a donné aucune précision particulière lors de son allocution. Macky Sall a par contre rappelé que les frontières terrestres et maritimes restent toujours fermées jusqu’à nouvel ordre.