G5 Sahel : Le sommet de Nouakchott face à l’énorme défi sécuritaire

  • 29/06/2020 (Copyright dw.com)

    img

    Les présidents du G5 Sahel se réunissent ce mardi 30 juin pour faire le point de leur lutte contre l’insécurité dans la région. Ensemble avec le président français Emmanuel Macron, ils apprécieront la mise en application des conclusions du sommet de Pau qui s’est tenu le 13 janvier dernier.

    Les présidents sahéliens lors de leur rencontre le 13 janvier 2020 à Pau en France aux côtés de leur homologue français Emmanuel Macron avaient décidé d’intensifier la lutte anti djihadiste dans le sahel.
    Ensemble, il était convenu d’accorder une priorité aux opérations militaires dans la zone des trois frontières (Burkina Faso, Mali, Niger). La force barkhane doit aussi être renforcée pour une meilleure coordination des 5500 soldats français sur le terrain. La coordination de l’opération barkhane avec la Force conjointe du G5 Sahel a permis de multiplier les offensives sur le terrain et a eu pour résultat la mise en état de nuire des centaines de combattants de l’Etat islamique au grand Sahara. L’opération militaire a également permis d’abattre le leader algérien Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) Abdelmalek Droukdel. Pour autant, la bataille contre l’insécurité est loin d’être terminée. Les analystes sécuritaires restent unanimes sur le défi sécuritaire dans le sahel. Selon l’analyse du chercheur à l’institut d’études de sécurité Ibrahima Maïga, le sommet de Nouakchott sera l’occasion de redynamiser le système sécuritaire face à la propagation de l’insécurité dans le sahel.