Guinée : Les leaders du FNDC sont en liberté provisoire

  • 29/11/2019 (Copyright Africa Guinée)

    img

    Les responsables du front national pour la défense de la constitution en Guinée bénéficient d’une liberté provisoire. Ils avaient tous été arrêtés à la veille des manifestations qu’ils ont lancées pour faire échouer le projet de changement de constitution voulu par le président Alpha Condé.

    C’est à la faveur d’un procès en appel à la cour d’appel de Conakry que Abdourahmane Sanoh et ses codétenus ont bénéficié de la liberté provisoire. Ils étaient tous condamnés à la prison ferme le 22 octobre dernier pour avoir appelé les guinéens à manifester contre le changement de la constitution du pays. Ils soupçonnent son initiateur, le président Alpha Condé, d’ouvrir la voie à un troisième mandat à la tête du pays.
    Les débats sur leur procès en appel ont duré plusieurs heures, selon la correspondance de Thierno Alpha Baldé à Conakry mais les questions de fond n’ont pas encore été abordées. Une nouvelle audience va donc s’ouvrir en début décembre. Mais déjà les dix personnes arrêtées et emprisonnées peuvent déjà rejoindre leur famille.