Features

  • img

    Technologie : Le Burkina Faso va bientôt lancer un satellite dans l’espace

    Un projet entamé en 2019 au Burkina Faso devrait permettre au pays d’être le premier en Afrique francophone à disposer d’un œil dans l’espace. L’initiative est pilotée par le professeur Frédéric Ouattara désigné meilleur physicien spatial d’Afrique par l’Union américaine des géophysiciens en 2018.
    12/09/2020 (Copyright nofi.media)

    Le projet de la mise sur orbite d’un satellite burkinabè prend progressivement forme dans la ville de Koudougou, à 100 km à l’ouest de Ouagadougou. Et tout se passe dans un immeuble R + 2 situé dans l’enceinte de l’université de cette ville. Débuté en 2019, le projet est subdivisé en plusieurs étapes. La première consiste en la construction de la station au sol qui permettra d’être en contact avec le prochain satellite et d’en recueillir les données, selon le président de l’université de Koudougou et coordonnateur du projet, professeur Frédéric Ouattara.
    Au-dessus de l’immeuble qui abrite le projet, on retrouve une antenne qui suit les mouvements des satellites déjà sur orbite et servira de relai au prochain satellite made in Burkina Faso. La première étape terminée, elle a été inaugurée le 28 août dernier en présence de Seydou Zagré, directeur de cabinet du président du Faso.
    La deuxième étape sera, la mise sur orbite d’un cubeSat. Pour cela, il faudra une coopération internationale puisqu’aucun pays africain ne dispose d’une station de lancement de fusée, a expliqué le coordinateur du projet professeur Frédéric Ouattara.
    Le projet se nomme Burkina Sat 1 et il coutera 615 millions de F cfa selon son initiateur. Une fois mené à terme, le Burkina Faso sera alors le premier pays d’Afrique francophone à avoir un satellite dans l’espace. Les fonds pour atteindre cet objectif seront débloqués, a rassuré le professeur Alkassoum Maiga, le ministre en charge de la recherche scientifique au Burkina Faso. Les jeunes chercheurs et étudiants du pays qui travaillent sur le projet avec le Pr Frédéric Ouattara n’ont pas caché leur fierté
    Correspondance de Martin Kaba

    Mots clés :Afrique de l\'ouest Technologie Satellite Burkina Faso Espace Innovation Université Enseignement Recherche