Features

  • img

    Inondations en Afrique de l’Ouest : Les autorités ont failli à leurs missions, selon des experts

    La montée des eaux causant beaucoup de dégâts n’épargne aucun pays en Afrique de l’Ouest. Dans tous les pays touchés, les populations accusent les autorités de ne rien faire pour prévenir les catastrophes.
    10/09/2020 (Copyright wadr.org)

    Les intempéries de cette saison pluvieuse n’ont laissé que tristes souvenirs à plusieurs ménages que ce soit au Sénégal, au Bénin, en Côte d’Ivoire et au Niger entre autres. Durant la semaine du 7 septembre 2020, les fortes pluies de Niamey et Maradi au Niger ont fait des dizaines de morts et beaucoup de dégâts matériels. Des habitants du racontent qu’ils ont été extrêmement touchés par le fléau, tout comme au Sénégal aussi où de les pluies qui ont submergé la banlieue dakaroise ont laissé de nombreuses conséquences depuis le 4 septembre dernier. Surprise et déception étaient alors les mots par lesquels les sinistrés résumaient leurs sentiments qui ne s’empêchent de crier leurs colères et frustrations.
    Mais des experts expliquent que les habitants durement touchés par les inondations en sont aussi pour quelque chose. Selon les explications du climatologue béninois Placide Cledjo qui cite en exemple le cas des villes d’Abomey-Calavi et Cotonou, les populations qui occupent les voies d’eaux ont leur part de responsabilité dans les intempéries de ces derniers jours. Pour autant, les autorités n’en font pas assez pour éviter ces mauvais temps que plusieurs pays ouest africains connaissent actuellement. C’est du moins l’avis de l’environnementaliste sénégalais Abdou Sané qui s’insurge contre cette stratégie des autorités à venir jouer aux pompiers.
    Des promesses ont été faites, des mesures ont été annoncées dans chacun des pays touchés par ce fléau depuis que les conséquences sont devenues énormes. Des réactions émotives et conjoncturelles qui ne convainquent pas les spécialistes, ils appellent à des décisions audacieuses pour éviter les catastrophes naturelles plutôt que de vouloir réparer les dommages qu’elles auront causés.
    Reportage, Awal ADJO

    Mots clés :Inondations Afrique de l\'Ouest Dégâts Catastrophes Responsabilité Autorité Expert