Mali: coup d'Etat et radicalisme

Le Mali a connu plusieurs coups d’état à Koulouba, le palais présidentiel. 

Et presqu’à chaque fois, les militaires ont été applaudis par les populations comme ce fut le cas en Août 2020, quand Ibrahim Boubacar Kéita a été contraint de signer sa démission. 

Pour certains maliens, ces coups de force interviennent pour mettre fin à l’abus de pouvoir dans le pays. 

A Bamako notre correspondant Adama Sanogo traite de la question dans ce reportage.

Commentaires

Comment Form is loading comments...