Niger: Tricycle, le palliatif contre la pauvreté et l'enrôlement dans les groupes armées

Le chômage est l’une des causes de l’enrôlement des jeunes dans les groupes armés au Sahel. A Tillabéry, l’une des 8 régions du Niger confrontés aux attaques terroristes, beaucoup sont obligés de s’adonner à la conduite de taxi tricycle.

La couleur jaune, celle de ces engins à trois roues, inonde les ruelles. Pour ces jeunes, c’est le signe de la marginalisation dont ils sont victimes.

Commentaires

Comment Form is loading comments...