Côte d’Ivoire : L’État rend hommage à ses soldats morts au Sahel

Les autorités ivoiriennes ont rendu hommage ce lundi aux quatre casques bleus ivoiriens morts dans une attaque terroriste au Mali début janvier. 

Les corps des quatre soldats de la paix tués dans une opération extérieure ont été rapatriés à Abidjan vendredi dernier pour une inhumation précédée de l’hommage national ce lundi à la place d’armes de l’état-major des Forces armées ivoiriennes au camp Gallieni d’Abidjan. 

Il n’y a pas meilleure mort que celle qui est la vôtre, a déclaré solennellement le chef d’état-major des armées ivoiriennes Lacina Dumbia. Vous êtes de retour chez vous sur la terre qui vous a vu naître a ajouté Lacina Dumbia en présence du président ivoirien Alassane Ouattara, du premier ministre Ahmed Bakayoko et de Dennis Gyllensporre, le commandant de la Minusma qui a fait le voyage d’Abidjan pour assister aux funérailles des quatre casques bleus. Leur départ douloureux rappelle les défis auxquels nous sommes confrontés chaque jour sur le terrain au Mali. Je condamne fermement ces attaques contre le personnel de la Minusma. Il s’agit d’une évolution préoccupante mais il ne faut pas laisser de tels évènements nous décourager, a déclaré à l’occasion le commandant de la Minusma. 

Les quatre casques bleus ont péri dans l’explosion d’une mine artisanale le 13 janvier dernier entre Douentza et Tombouctou dans le nord du Mali alors qu’ils étaient dans une patrouille. Ils font partie des 816 soldats ivoiriens déployés au sein de la Mission de l’ONU au Mali pour combattre l’insécurité. 

Ils sont les premiers soldats ivoiriens morts en opération extérieure a rappelé le général Dumbia qui précise que  l’engagement de la Côte d’Ivoire pour la paix dans la région reste renforcé après ces décès. 

Commentaires

Comment Form is loading comments...