Environnement : Les Etats-Unis réintègrent l’accord de Paris sur le climat

Le nouveau président américain Joe Biden a signé ce mercredi un décret qui permet au pays de rejoindre l’accord de Paris sur le climat. Pour plusieurs observateurs internationaux, il s’agit d’un acte fort posé par le président nouvellement investi pour marquer la rupture avec son prédécesseur dès son entrée à la maison blanche.

Il s’agit de la troisième priorité du nouveau président américain qui, dans la foulée hier après son investiture, a signé une dizaine de décrets environ pour « protéger les américains et remettre les Etats-Unis sur le devant de la scène internationale ».

La décision de Joe Biden qui a prêté serment ce mercredi en tant que 46e président des Etats-Unis est une promesse électorale brandie depuis d’ailleurs les primaires démocrates puis révélée publiquement lors du débat contradictoire face au président sortant Donald Trump. 

Désormais de façon officielle, les Etats-Unis ont signé leur réintégration dans l’accord de Paris, un premier pas dans l’action climatique pour l’ancien vice-président de Barack Obama.

Un soulagement pour l’ensemble de la communauté internationale et plus particulièrement les experts environnementaux qui assistent à l’effondrement de la planète toute entière face au réchauffement climatique, la perte de la biodiversité entre autres  

Par cet acte, Joe Biden entend poursuivre l’œuvre de Barack Obama qui avait engagé les Etats-Unis dans l’accord de Paris lors de la COP-21.

Un accord foulé au pied en 2017 par Donald Trump dont l’objectif est de limiter à moins de 2 degré C la hausse de la température globale sur terre par l’activité humaine

Les changements climatiques constituent une menace existentielle non seulement pour notre environnement mais aussi pour notre santé, nos communautés, notre sécurité nationale et notre bien-être économique, a déclaré le conseiller de Joe Biden aux questions climatiques la veille de l’investiture.

Pour la nouvelle administration américaine, cette période de crise profonde est l’opportunité de bâtir une économie plus résistante et durable qui mettra les Etats-Unis sur la voie irréversible vers l’objectif de zéro émission nette avant 2050.


Commentaires

Comment Form is loading comments...