Niger : La situation humanitaire s’est fortement dégradée dans le sud-ouest du pays (OCHA)

Au Niger la situation humanitaire se dégrade de plus en plus dans le sud-ouest du pays a annoncé lundi le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU. Des milliers de personnes déplacées après les dernières attaques dans le pays sont dans des familles d’accueil déjà frappées par une forte vulnérabilité indique OCHA.

Le nombre total de déplacés a franchi le cap de 10 mille personnes, indique OCHA dans un nouveau rapport. 

Entre le 2 janvier et aujourd’hui, 10 mille 600 personnes soit 1523 ménages ont fui et trouvé refuge dans les villages de Mangaize selon les autorités nigériennes. 

La plupart de ces ménages déplacés sont installés dans des familles d’accueil qui peinent déjà à se relever des conséquences des dernières élections, de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que de l’impact des mesures d’état d’urgence sur la vie des populations de la région de Tillabéry.

Selon le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU, le ralentissement de l’activité économique à cause de la fermeture de 17 marchés ainsi que l’interdiction de circulation des motos dans toute la région du sud-ouest du Niger ont sérieusement affecté la vie des populations accentuant sévèrement leur vulnérabilité. 

Après l’attaque du 2 janvier où une centaine de personnes étaient tuées, une première mission d’OCHA avait permis de venir en aide aux familles des victimes. Avec le soutien de plusieurs ONG, une évaluation rapide avait été faite pour fournir une assistance d’urgence aux personnes dans le besoin. 

En 2020, 258 incidents sécuritaires ont été enregistrés dans cette région causant 89 morts et 51 enlèvements. Fin novembre, plus de 80 mille personnes étaient déplacées par les violences dans la région de l’Ouest au Niger.

Commentaires

Comment Form is loading comments...