Présidentielle au Ghana : La Commission électorale retarde la proclamation des résultats

La Commission électorale ghanéenne a indiqué dans la journée du mardi qu’elle prolonge le délai de proclamation des résultats des élections générales notamment la présidentielle du 7 décembre qui opposait 12 candidats dont le président sortant Nana Akufo-Addo. L’institution en charge de l’organisation du scrutin dit vouloir prendre le temps de s’assurer de l’effectivité des résultats compilés dans l’ensemble des centres régionaux du pays. 

La sortie des responsables de la commission électorale au Ghana prolonge l’attente de tous les citoyens du pays qui devront patienter encore plus pour connaitre le nom de leur prochain président. 

Lundi, quelque 17 millions d’électeurs étaient convoqués aux urnes pour élire les députés à l’assemblée nationale mais également décider ou non de reconduire Nana Akufo-Addo à la tête du Ghana pour un second mandat après sa victoire en 2016 face à John Mahama. 

Au total 12 candidats étaient en lice mais le président sortant a comme principal challenger John Mahama son adversaire de 2012 et 2016 qui qui l’a battu lors de la première confrontation avant de perdre en 2016 à cause de son bilan économique jugé peu satisfaisant. 

Mardi soir, la commission électorale qui a promis de donner les résultats provisoires des élections générales notamment la présidentielle 24 heures après la fermeture des bureaux de vote revoie sa décision alors que dans le camp des principaux rivaux on revendique déjà la victoire.

L’organe en charge de l’organisation des élections a expliqué sa décision par la nécessité de s’assurer de l’authenticité de tous les résultats des 16 centres de collecte régionaux que compte le Ghana.

La commission a continuellement réitéré que la transparence, l’intégrité et l’équité sont les critères à l’aune desquels elle a mené les élections présidentielles et législatives de 2020. Ainsi pour s’assurer que les résultats présidentiels déclarés sont exacts à 100 pour cent et reflètent la volonté du peuple, la commission exhorte le public et toutes les parties prenantes à faire preuve de patiente alors que le processus électoral se poursuit en présence des agents des partis politiques et des observateurs, a déclaré l’institution électorale. 

Les premières tendances relayées après la fermeture des bureaux de vote dans le pays maintiennent les deux principaux challengers Nana Akufo-Addo le président sortant et John Mahama en tête.  Les deux habitués de la compétition électorale en vue de la présidentielle ont déjà signé un pacte de paix pour s’engager à respecter les résultats qui vont être communiqués par les institutions en charge de l’organisation du scrutin. Aucun incident majeur n’a été signalé, l’ONU a salué le modèle démocratique ghanéen.

Commentaires

Comment Form is loading comments...