Présidentielle au Niger : L’opposition s’impose et obtient un second tour face à Mohamed Bazoum

La Commission électorale au Niger a communiqué ce 2 janvier les résultats de la présidentielle du 27 décembre dernier donnant le candidat du parti au pouvoir Mohamed Bazoum vainqueur avec 39,33 pour cent des suffrages exprimés. L’ancien président Mahamane Ousmane arrive quand à lui en deuxième position ouvrant ainsi la voie pour un second tour de la présidentielle dans le pays. 

L’ancien ministre nigérien Mohamed Bazoum présenté comme favori de la présidentielle du 27 décembre dernier a finalement perdu sa chance de remporter dès le premier tour ce scrutin qui offre au Niger sa première alternance démocratique. 

La Commission électorale nationale indépendante a publié le score des 29 candidats à cette élection unanimement saluée par la communauté internationale. 

Le candidat du PNDS, le parti au pouvoir, a obtenu 39,33 pour cent des suffrages exprimés et Mahamane Ousmane le candidat de l’opposition qui a bénéficié du soutien de Hama Amadou a réuni un total de 16,99 pour cent des voix.

Le dauphin de Mahamadou Issoufou devra se trouver des alliés avant le second tour de la présidentielle prévu le 20 février 2021. Une équation qui s’annonce difficile pour Mohamed Bazoum le candidat du parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS) selon l’analyste politique nigérien Aboubacar Diallo. La mobilisation de l’opposition est une preuve que le parti au pouvoir pourrait perdre définitivement malgré ce score au premier.

Au total, 5,2 millions de nigériens se sont rendus aux urnes sur les 7,4 millions d’électeurs convoqués le 27 décembre dernier. La Cour constitutionnelle doit également valider les résultats de cette élection qui permet au Niger de voir pour la première fois de son histoire un président succéder à un autre au pouvoir. 


Commentaires

Comment Form is loading comments...