Ghana-Gambie : Migrants tués en 2005 à Banjul, Accra ‘’examine’’ la possibilité de juger Jammeh

  • 29 mai 2018

    img

    Human Rights Watch espère que le Ghana va finalement rouvrir le dossier des cinquante migrants ouest-africains disparus en 2005 en Gambie. Accra a en fait, annoncé qu’elle examine la possibilité d’extrader Yahya Jammeh, accusé d’avoir ordonné le meurtre de ces migrants dont quarante ghanéens.

    Human Rights Watch espère que le Ghana va finalement rouvrir le dossier des cinquante migrants ouest-africains disparus en 2005 en Gambie.
    Accra a en fait, annoncé qu’elle examine la possibilité d’extrader Yahya Jammeh, accusé d’avoir ordonné le meurtre de ces migrants dont quarante ghanéens.
    L’affaire a pris cette tournure après le rapport publié le 16 mai dernier par Human Rights Watch et l’Ong Suisse Trial International.
    Ces organisations mettent directement en cause la responsabilité de Jammeh dans cette tuerie.
    Mais il reste du chemin à faire pour espérer voir l’ancien président gambien devant les tribunaux ghanéens.
    C’est ce que nous explique Marion Volkmann, chargée de Campagne pour traduire Yahya Jammeh et ses complices en justice.

    Mots clés :Migrants tués en Gambie, Pression sur Jammeh