Tchad : une 4e République pas au goût de l’opposition

  • 12 avril 2018

    img

    Au Tchad, après le forum décrié sur la réforme des institutions tenu fin mars et boycotté par l’opposition et une bonne partie des organisations de la société civile, le Conseil des ministres tchadien a adopté, mardi le projet de la 4e République.

    Au Tchad, après le forum décrié sur la réforme des institutions tenu fin mars et boycotté par l’opposition et une bonne partie des organisations de la société civile, le Conseil des ministres tchadien a adopté, mardi le projet de la 4e République.
    Il ne reste plus que le passage du texte devant le parlement, l’option référendaire ayant été rejetée par le pouvoir. Mais avec une majorité écrasante du MPS, parti au pouvoir, le document devrait passer comme lettre à la poste et ainsi dérouler le tapis rouge à Idriss Deby à l’horizon 2021, terme de son cinquième mandat. Le chef de file de l’opposition dénonce cette situation. On écoute Saleh Kebzabo

    Mots clés :une 4e République pas au goût de l’opposition