Les médecins gambiens en grève pour exiger la démission de leur ministre

  • 13 Mars 2018 photo crédit kewoulo.info

    img

    En Gambie, depuis lundi, les hôpitaux publics tournent au ralenti. Les médecins qui demandent la démission de la ministre de la santé ont arrêté de travailler. A travers le pays, ils sont environ 150 à observer le mouvement.

    En Gambie, depuis lundi, les hôpitaux publics tournent au ralenti. Les médecins qui demandent la démission de la ministre de la santé ont arrêté de travailler. A travers le pays, ils sont environ 150 à observer le mouvement.
    Les grévistes accusent, Saffie Lowe Ceesay de les avoir traité de corrompus et ’"d'antipatriotes" qui volent les médicaments dans les hôpitaux publiques pour les revendre ailleurs. Ce mouvement de grève paralyse tous les hôpitaux publics de la Gambie à l’exception du plus grand centre hospitalier du pays.
    Le centre hospitalier universitaire, Edward Francis Small de Banjul compte plus de 60 médecins coopérants cubains et des dizaines de consultants qui ne participent pas à la grève.
    La ministre a catégoriquement démenti avoir tenu de tels propos, mais les médecins campent sur leur position. Le docteur Ibrahima Ba est l’un des dirigeants de la fronde.

    Mots clés :