Mali : Promesse de 1 000 000 FCFA pour avoir des informations sur les auteurs d’un viol collectif

  • 07/02/2018

    img

    Les associations de défense des droits des femmes sont vent debout. Elles crient au scandale après la diffusion sur les réseaux sociaux de la vidéo du viol d’une jeune fille par une bande de garçons.

    Les faits suscitent l’émoi dans le pays mais curieusement les autorités maliennes sont restées muettes depuis quatre jours que l’affaire a éclaté.
    Une situation que dénonce vivement les organisations de la société civile et surtout celles qui s’occupent de la promotion des droit de la femme.
    Suivons la réaction Bintou Founé Samaké, la présidente de Wildaf Mali.

    Mots clés :Mali, justice, associations de défense des droit des femmes, réseaux sociaux, viol collectif, WADR, Senegal