Guinée : le Slecg pas du tout intimidé par la suspension annoncée des enseignants grévistes

  • 05 Novembre 2018

    img

    En Guinée, Le ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation a donné un ultimatum de deux jours aux enseignants en grève pour reprendre le chemin des classes.

    En Guinée, Le ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation a donné un ultimatum de deux jours aux enseignants en grève pour reprendre le chemin des classes.
    Passé ce délai, ils seront suspendus de toutes activités. Une menace que le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée qualifie de non évènement.
    Les syndicalistes soutiennent que c’est juste pour détourner l’attention de l’opinion publique du scandale des 12 milliards de francs guinéens qui éclaboussent ce ministère.

    Plus de détails dans cette correspondance de Ibrahima Sory Diallo à Conakry.