Togo opposition veut porter plainte

  • 12 avril 2018

    img

    Des violences au Togo au cours des manifestations de l’opposition. Au premier jour de leur protestation mercredi 11 avril, le véhicule du chef de file de l’opposition attaqué. Des scènes de courses-poursuites entre opposants et forces de l’ordre ont rythmé la marche. .

    Des violences au Togo au cours des manifestations de l’opposition. Au premier jour de leur protestation mercredi 11 avril, le véhicule du chef de file de l’opposition attaqué. Des scènes de courses-poursuites entre opposants et forces de l’ordre ont rythmé la marche.
    Le gouvernement a interdit les manifestations que tentent d’organiser la coalition des 14 partis de l'opposition qui réclame notamment le retour à la constitution de 1992.
    Des leaders de l’opposition, dont Jean Pierre Fabre et Brigitte Adjamagbo Johnson, ont été obligés de battre en retraite lorsqu’ils ont reçu du gaz lacrymogènes. L’opposition compte porter plainte. Les explications de Brigitte Adja Magbo Johnson, coordinatrice de la coalition de l’opposition