Guinée Bissau : Pour blocage de l’accord de Conakry, la CEDEAO sanctionne dans le camp du président

  • 07/02/2018

    img

    L’organisation communautaire a pris des sanctions contre 19 acteurs politiques accusés de faire obstacle à l’application de l’accord de Conakry. Il leur est interdit de voyager dans l'espace régional et leurs avoirs bancaires sont gelés.

    L’accord conclu entre les acteurs politiques bissau-guinéens dans la capitale guinéenne en octobre 2016 est censé mettre fin à la crise en cours dans le pays depuis Aout 2015.
    Les sanctions ne visent que le camp du président José Mario Vaz. Selon la presse locale, son fils ainé en fait partie.
    La CEDEAO considère en fait que la nomination, le 30 janvier dernier de Augusto Arthur Da Silva au poste de premier ministre, viole l’accord de Conakry.
    Pour le Dr Bamba Koté, un analyse politique, cette décision vise à mettre la pression sur le président.

Evénements



Télécharger l'Application Mobile de la WADR