Cameroun : Yaoundé invité à prioriser le dialogue malgré l’extradition du leader de la contestation anglophone

  • 31 janvier 2018 photo credit AMBALAND

    img

    Après l’extradition au Cameroun du leader sécessionniste Sisiku Ayuk Tabe, des organisations de la société civile appellent les autorités à privilégier le dialogue dans la crise qui secoue les régions anglophones du pays.

    Sisiku Ayuk Tabe, détenu au Nigeria depuis le 5 janvier, a été remis aux autorités de son pays lundi avec quarante-six de ses partisans.
    Pour plusieurs organisations réunies dans la plateforme de la société civile pour la démocratie ces arrestations ne sont pas la solution à la crise dans les régions anglophones.
    On écoute Hilaire Kamga, le coordonnateur de la Plateforme de la société civile pour la démocratie.

Evénements



Télécharger l'Application Mobile de la WADR