Mali : Amadou Haya Sanogo et ses 17 coaccusés entendus par la chambre d’accusation

  • 14 Novembre 2017

    img

    Au Mali la chambre d’accusation de la cour pénale doit se prononcer aujourd’hui sur la demande de liberté provisoire de l’ex-putschiste, Amadou Haya Sanogo et ses 17 coaccusés dans la disparition de 23 bérets rouges


    Pour l’avocat des accusés, la justice ne peut que libérer le général Sanogo et ses camarades puisque le délai de détention de 3 ans fixé par le code de procédure pénale est totalement dépassé. Me Konaré regrette qu’il ait fallu une grève de la faim pour que leur requête soit enrôlée alors que la demande de liberté provisoire a été déposée depuis le mois de juillet dernier. Des affirmations que l’avocat des parties civiles ne partage pas… Me Moktar Mariko donne d’autres explications.
    ICV Mali avocats partie civile Me Moktar Mariko

Evénements



Télécharger l'Application Mobile de la WADR