Echanges de tirs entre militaires à Abidjan et à Korhogo : 3 morts et 6 soldats arrêtés

  • 16 Juillet 2017

    img

    Trois militaires sont morts après une série de coups de feu autour de deux camps militaires : à N'Dotré dans le nord d'Abidjan et à Korhogo une ville au nord du pays.

    Ces attaques sont le fait «de quelques soldats indélicats», a indiqué l'armée dans un communiqué.
    Les tirs ont duré plusieurs heures dans la nuit vendredi à samedi. Six soldats ont été interpellés et une enquête est en cours pour rechercher les responsables.
    La Côte d’Ivoire a été au cours des derniers mois le théâtre de mutineries de soldats réclamant le versement de primes.
    En janvier puis en mai, le pays a connu des mutineries d’anciens rebelles intégrés dans l’armée et réclamant le paiement de primes promises.
    Ils ont fini par obtenir de l’Etat 12 millions de francs CFA par tête.
    Environ 6.000 anciens rebelles "démobilisés", qui n’ont pas été intégrés à l’armée, ont eux aussi réclamé des primes, sans succès. Quatre d’entre eux avaient été tués en mai lors de l’intervention des forces de l’ordre pour disperser leur mouvement.
    A Korhogo, la situation est calme, les activités ont repris mais les populations ont peur.
    Lika Sidibé a joint ce matin un témoin à Korhogo

Evénements



Télécharger l'Application Mobile de la WADR