Burkina Faso : Un dispensaire fermé près de Ouagadougou à cause du coronavirus

Au Burkina Faso, le dispensaire de Gnangdin à environ 200 kilomètres de Ouagadougou a fermé ses portes aux patients pendant des jours après que six cas de covid-19 ont été enregistrés selon les responsables du centre. 

Le dispensaire a rouvert après plusieurs commentaires sur les réseaux sociaux, explique le major de ce centre de santé et de promotion sociale. Cette matinée lors de notre présence sur les lieux, le dispensaire ne recevait aucun patient. Des agents de santé, six au total, étaient en revanche présents, tous assis sous un hangar. Tout a commencé le 1er janvier explique le major du CSPS lorsqu’une infirmière a présenté des signes du nouveau coronavirus. 

Kaboré Yabré, lui-même déclaré positif, dénonce une négligence de l’Unité d’intervention rapide installée au district sanitaire de Bittou, à quinze kilomètres de là. En effet, après la confirmation du premier cas, 41 personnes contacts auraient été identifiées mais seulement 18 prélèvements ont été faits et cela, trois jours après. C’est donc au regard des risques de contamination pour les 25 000 habitants de ce village que la décision a été prise d’arrêter le service. 

Au total, 06 agents de santé sur 11 ont été déclarés positifs à la Covid-19 à la date du 15 janvier. Des membres de leurs familles respectives présentent également des signes. Ils attendent donc d’autres prélèvements avant la reprise des soins. Ce sera fait, s’empresse de dire Dr Mamoudou Kaboré, premier responsable de l’équipe d’intervention rapide par ailleurs médecin-chef du district sanitaire de Bittou dont relève le village de Gnangdin. En attendant, ce dispensaire, qui reçoit en moyenne 200 malades par jour, fonctionne à minima. Seulement des pansements se font pour l’heure indique le major Yabré.

Reportage de Martin Kaba 

Commentaires

Comment Form is loading comments...